L'Italie, poids lourd pour l'horlogerie suisse

L'Italie était en 2014 le principal marché des montres helvétiques. Comment est-ce possible, alors que le pays sort de plusieurs années de récession et qu'il est bien moins peuplé que la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, des contrées qui en plus se porte mieux économiquement? Explications ici.

Les commentaires sont fermés.