01/11/2018

Le nombre de passagers à Cointrin explose, pas celui des mouvements

Easyjet utilise depuis ce vendredi un appareil A321neo à Genève, une première qui doit confirmer la tendance montrée par ce graphique (une explosion du nombre de passagers sans engendrer plus de vols). Ou pas.

17:04 | Tags : easyjet, swiss, airbus, aviation, genève aéroport, transport, mouvement, pollution | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vos données sont toujours très intéressantes, la stricte réalité des chiffres; merci !
Sur le sujet de Cointrin et de ses passagers, il serait utile d'illustrer les données sur leurs moyens de déplacements, allant et partant de l'aéroport.
Un aspect que les prospectives sur le développement de l'aéroport négligent systématiquement : l'impact sur les voies d'accès terrestres.
Une enquête "de terrain" certainement ardue, mais nécessaire.

Écrit par : Roland Meige | 02/11/2018

@ Roland Meige :

Les accès terrestres de l'aéroport de Genève ont été abordés dans le cadre de la fiche "PSIA" établie par l'OFAC (Office Fédéral de l'Aviation Civile).
Cette fiche "PSIA" a été présentée en décembre dernier (voir le lien ci-après).
S'agissant des accès par le train, le "Léman Express" qui sera mis en exploitation en décembre 2019 ne pourra pas accéder à "Genève-Aéroport" faute d'une capacité suffisante de cette gare. Sa conception en impasse en est la cause. Rendue traversante, cette gare pourrait accueillir trois fois plus de trains par heure, dont le Léman Express.
Jusqu'à ce jour, les autorités genevoises se sont toujours opposées au désenclavement de la gare de Genève-Aéroport qui pourrait très facilement être raccordée à la ligne ferroviaire Genève - Lausanne, à la hauteur de Genthod-Bellevue.
La configuration actuelle du noeud ferroviaire de Genève pénalise indéniablement le développement de l'aéroport en limitant ses possibilités d'accès par chemin de fer.
Cette absence de vision est aberrante.

http://reveriesduncitoyenordinaire.blog.tdg.ch/archive/2017/12/11/perspectives-2030-quel-avenir-pour-geneve-aeroport-288346.html

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 03/11/2018

@ Jean d'Hôtaux
Merci de ces précisions et lien, où l'on n'évoque cependant que la desserte ferroviaire, idéale dans l'absolu.
Mais quid de la route, des parkings ? Nombres d'usagers, dont les touristes allant dans les stations des Alpes en Suisse et en France voisine, continueront à prendre par route.
Quant au Léman-Express, il ne va, direction Suisse, pas plus loin que Coppet. Et versant France, on peut douter de sa pertinence au-delà d'Annemasse (voir mon billet "CEVA et Léman Express" sur mon blog ).

Écrit par : Roland Meige | 03/11/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.