30/11/2018

Dans le commerce de détail, la part de travailleurs frontaliers a grandi

Aujourd'hui, en novembre 2018, 19'137 personnes travaillent dans le commerce de détail à Genève. C'est 1'417 de moins qu'à la fin 2013 (20'554). Parmi eux, les travailleurs frontaliers ont pourtant vu leurs effectifs s'étoffer  durant ce même laps de temps, de 6'258 personnes fin 2013 à 6'596 personnes au 3e trimestre 2018, selon l'Office cantonal de la statistique.

Pendant ce temps, les détaillants continuent de souffrir de la concurrence d'Amazon et des autres géants du e-commerce.

10:59 | Tags : commerce, commerce de détail, e-commerce, amazon, geneveavenue, internet, franc fort, carouge | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

OUI et la part des travailleurs habitant Genève, au chômage, dans les mêmes branche a aussi grandi, comment peut on l'expliquer??? Je suis allé consulter les statistiques à UNI mail c'est très intéressant!

Écrit par : Dominique Degoumois | 30/11/2018

Dans le cas des vases communicants il s'établit lit généralement un équilibre (par exemple une égalité de densité) entre les deux. Espérons que ce ne sera pas (trop tôt) une égalité des salaires.

Écrit par : Mère-Grand | 30/11/2018

Dominique Degourmois a raison, quand il ne cesse de témoigner des conséquences, alertes déposées dès 2004 sur ces blogs dont par moi: vous connaissez le salaire horaire minimum genevois?
Salaire génial pour une femme de ménage résidente à Annemasse, incapable de faire une phrase en français correct, mais engagée par une sté de nettoyage de bureaux dans le canton GE.

Je le sais pour m'y être enrôlée ... entre 2 licenciements par RH français et ce en multis & autres de haut niveau (je sais, tous ces conflits de maffieux, et je n'ai reculé devant rien pour payer mes factures mais en respect de mes valeurs, et ce, en gardant toute ma tête après AVC).

Écrit par : divergente | 30/11/2018

Les commentaires sont fermés.