cancer

  • Cancers en hausse

    Vieillissement de la population, augmentation démographique n'expliquent pas à eux seuls l'augmentation de 10% à 15% par année des cas de cancer au bout du Léman. En parallèle les progrès thérapeutiques sont spectaculaires. En partie parce que les groupes suisses Novartis et Roche sont les deux leaders mondiaux de la lutte anticancer.

  • La Suisse et ses cancers toujours plus nombreux

    Prostate pour les hommes, sein pour les femmes. Ces deux cancers sont les plus répandus en Suisse, loin devant les autres (selon des données publiées ce mois-ci par l'Office fédéral de la statistique et le Nicer). Derrière le groupe de tête, on trouve ceux du poumon et du côlon, bien avant le peloton. Le nombre de cas, tous cancers confonfus, est en hausse, en Suisse comme dans le monde, notamment aux Etats-Unis, le premier marché de cette maladie. Pour les multinationales de la santé, il s'agit d'un immense marché. Et sur ce créneau, les firmes helvétiques sont idéalement placées.

  • La Suisse se place sur le marché porteur du cancer

    Les groupes bâlois Novartis et Roche se démarquent dans la lutte anti-cancer, ce marché porteur qui nécessite tant d'investissements.