rail

  • Le Suisse préfère la route au rail

     

    Dans les économies développées, la proportion des petits biens de consommation progresse, alors que celle des cargaisons en vrac tend à décroître. Cela entraîne une hausse de la demande de transport pour petites marchandises, qui se traduit par un afflux des rails vers la route. Le franc fort et le e-commerce expliquent aussi pourquoi les routes helvétiques commencent à saturer. Plus d'informations ici.