taxis

  • On fait une nouvelle loi sur les taxis pour Uber... et ils ne la respectent pas

    Uber1.jpgBon nombre de chauffeurs de taxi répètent que certains de leurs concurrents, partenaires d’Uber, ne respectent pas la loi, en effectuant des courses dans le canton sans plaques genevoises. La «Tribune de Genève» a cherché à le vérifier, de nuit, aux heures de pointe d'Uber.

    Et l'a constaté.

  • Nouvelles controverses dans la galaxie d’Uber

    uber.jpgDes plaintes visent des sociétés liées à la multinationales et qui évoluent dans une zone grise. Voici comment ça marche.

  • Uber et Taxiphone face à de nouveaux rivaux

    Uber inspire plus d'une jeune pousse dans le canton. Présentations.

  • Les loueurs de voitures pullulent dans le sillage d'Uber

    Depuis l'arrivée d'Uber sur l'arc lémanique - à Genève et septembre 2015 et à Lausanne en janvier 2015 - les loueurs de voitures se multiplient. L'écrasante majorité d'entre eux sont officiellement installés dans le canton de Vaud quand bien même ils s'activent surtout à Genève. Une manière de s'adapter à la zone juridique grise dans laquelle ils évoluent - quand ils ne contournent pas la loi genevoise.

  • Les querelles incessantes

    Timeline non exhaustive des tensions entre Uber, les taxis et les autorités - des actions en justice aux prises de positions critiques.

  • La controverse planétaire

    Si outre-Atlantique, les lois semblent s'adapter à l'"uberisation" des services de taxis, en Europe de l'Ouest et en Chine, les règles restent strictes. Plus d'infos ici.

  • Les chauffeurs Uber gagnent plus que ceux des taxis

    Dans une étude, la cabinet anglo saxon Benenson Strategy Group, indique que les chauffeurs Uber gagnent bien le vie, souvent mieux que dans d'autres secteurs similaires. A Genève, résultats similaires: les chauffeurs sondés par la Tribune de Genève indiquent en général qu'ils gagnent mieux leur vie via la plate-forme américaine qu'en tant que chauffeur de taxis traditionnel, quand bien même, ces derniers gagnent davantage par course. Cette situation a priori étonnante pourrait être de courte durée. Explications.

  • Liberté: Genève derrière

    A Genève, l'application qui lie des chauffeurs à des passagers, Uber, suscite de fortes réactions du côté des sociétés de taxis, peu habituées à la concurrence, mais aussi des autorités, qui s'appuient sur des lois qui semblent dépassées. Pour se défendre, le nouveau venu souligne d'ailleurs que selon Avenir Suisse, Genève est en queue de peloton sur le terrain des libertés économiques en Suisse. Plus d'infos ici.