vaud

  • Migros Genève en transition

    De la concurrence frontalière au rejet toujours plus massif des emballages, les défis s’accumulent pour Migros Genève. Sur l'arc lémanique, la situation est d'autant plus critique qu'en une décennie, Migros Genève et Migros Vaud ont supprimé 1187 postes de travail. Le patron de Migros Genève explique sa stratégie.

  • Nouvelles controverses dans la galaxie d’Uber

    uber.jpgDes plaintes visent des sociétés liées à la multinationales et qui évoluent dans une zone grise. Voici comment ça marche.

  • Les loueurs de voitures pullulent dans le sillage d'Uber

    Depuis l'arrivée d'Uber sur l'arc lémanique - à Genève et septembre 2015 et à Lausanne en janvier 2015 - les loueurs de voitures se multiplient. L'écrasante majorité d'entre eux sont officiellement installés dans le canton de Vaud quand bien même ils s'activent surtout à Genève. Une manière de s'adapter à la zone juridique grise dans laquelle ils évoluent - quand ils ne contournent pas la loi genevoise.

  • La pauvreté s’étend, loin des projecteurs, à Genève

    La pauvreté en Suisse, et sur l'arc lémanique en particulier, serait-elle cachée? Les chiffres de l'Office fédéral de la statistique indiquent qu'elle baisse dans la région quand bien même tous les autres indicateurs montrent des hausses. Des explosions, même, depuis un an (voir ci-dessous). C'est que le sujet, selon un spécialiste de la question a longtemps été tabou dans un pays riche comme la Suisse.

    A l'Hospice général, au sein d'associations caritatives telles que Colis du coeur, le Vestiaire social ou Partage, partout les indicateurs relèvent que la précarité augmente sur l'arc lémanique. On trouve même des traces de cette hausse au sein d'une étude des HUG qui porte sur les renonciations aux soins dentaires - une prestation non assurée par les assurances de base - à Genève. Plus d'infos ici.

  • Genève, le canton où la vie est la plus chère de Suisse

    Genève reste le canton où la vie est la plus chère de Suisse, selon une étude de Credit Suisse qui confirme les résultats de ses précédentes études en la matière en 2008 et 2011. Le revenu librement disponible - le montant restant à la disposition d’un ménage après déduction des prélèvements obligatoires et des coûts fixes - y est le plus faible du pays. Cet indicateur est des plus précis, lui qui prend en compte des facteurs allant des impôts aux logement en passant par les coûts de la santé et les frais de gardes des enfants. Plus d'infos ici.

  • A Genève, autant de chômeurs étrangers que suisses

    Les chiffres du chômage en Suisse, publiés ce vendredi, confirment une spécificité de l’arc lémanique: on y trouve plus d’étrangers demandeurs d'emploi que d'Helvètes (à l’échelon national 53,3% des chômeurs sont Suisses). Jusqu’en 2010, les proportions à Genève et sur sol vaudois étaient similaires à celle du pays mais la tendance s’est inversée il y a cinq ans. Au bout du Léman, autant d’étrangers que de Suisses pointent au chômage depuis 2010 (6359 étrangers et 6371 Helvètes fin novembre). Sur sol vaudois, le nombre d’étrangers au chômage surpasse même celui des Suisses depuis 2011 (9352 étrangers; 9115 Suisses le mois dernier). 

    Comment expliquer ceci? Réponse ici.

     

  • La société Sicpa dans la tourmente au Kenya

    Le groupe vaudois est accusé d’avoir payé des dessous-de-table. Il s’en défend bec et ongles.Les articles sur Sicpa, par l'équipe économie

  • Le non recyclage des pneus, une catastophe écologique

    Valoriser les déchets issus des pneus usagés est quasiment impossible pour le recycleurs. La plupart des vieilles gommes finissent donc incinérées, même en Suisse. Heureusement pour la planète, une start-up vaudoise semble avoir trouvé la solution.

  • Tourisme d'achat sur l'arc lémanique

    Avant le 6 septembre 2011, date de la fixation d'un taux plancher du franc visi-à-vis de l'euro par la Banque nationale suisse (BNS), et après le 15 janvier 2015, quand la BNS a abandonné son taux plancher, les affaires se sont envolées chez Migros France et ont décrû côté helvétique. Entre les deux, les affaires ont été stables des deux côtés de la frontière. Pour ceux qui doutaient de l'incidence du franc fort sur le tourisme d'achat, ce graphique est sans appel.

  • La "health valley" se dessine

    Selon beaucoup, les PME dans les sciences de la vie en Suisse romande sont tellement nombreuses qu'on peut parler d'une "health valley". Tout le monde n'est pas d'accord. Le point avec Patrick Aebischer, président de l'EPFL.